bread crumps
MUSÉE NATIONAL DU BURKINA FASO: Le président de l’Assemblée octroie un masque

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Soungalo Appolinaire Ouattara, a offert, le mardi 20 mai 2014, un masque et un chèque de cinq millions de francs CFA au Musée national. Le geste vise à appuyer l’institution dans sa mission de promotion des valeurs culturelles.

Le Musée national du Burkina Faso pourra désormais compter sur « Tchologo » pour attirer plus de visiteurs. En effet, c’est le nom du masque, que le président de l’Assemblée nationale, Soungalo Appolinaire Ouattara, a offert à l’institution, le mardi 20 mai 2014 à Ouagadougou. « C’est pour aider ce temple d’une richesse inépuisable dans sa mission de valorisation des faits et gestes d’ici et d’ailleurs, que je fais don ce jour, d’un masque sénoufo de la région de Ferkessédougou qui m’a été offert par la délégation ivoirienne lors de la 3e édition du Festival des arts, rites et musiques du paysan noir (FESTRIM) », a déclaré le donateur, Soungalo Appolinaire Ouattara, tout en indiquant qu’un objet auquel on n’accorde aucune valeur est inutile et insignifiant. Le Musée national ayant pour mission de protéger tous les objets qui y entrent, le président de l’Assemblée nationale a estimé que le « Tchologo » pourrait participer à l’enrichissement prodigieux des collections. « Protéger et promouvoir notre patrimoine collectif, doit être une œuvre de tous les jours pour chacun d’entre nous car ce patrimoine sert de point de repère », a dit le président Ouattara.

La Directrice générale (DG) du Musée national, Salamata Sawadogo, a remercié son visiteur pour l’honneur fait à sa structure à travers ce geste. Elle a relevé que M. Ouattara fait partie des personnalités les plus attentives aux questions touchant la promotion des valeurs culturelles burkinabè. « Votre geste est d’une grande valeur historique et culturelle car cet objet que vous donnez au musée a déjà une carte d’identité qui précise le nom du donateur et celle-ci permettra à plusieurs générations de se souvenir de cet acte », a mentionné Mme Sawadogo.

Un exemple à suivre

La directrice générale du Musée national a profité de la cérémonie pour présenter son institution ainsi que les défis qu’elle compte relever. A l’écouter, son établissement, bâti sur une superficie d’environ 29 hectares, a été érigé en Etablissement public en 2002 et possède, à ce jour, plus de 10 000 objets. Quant aux défis, elle a noté, entre autres, l’aménagement de son espace pour le rendre davantage agréable, le besoin de moyens matériels de conservation et de documentation des collections. Aussi, elle a dit la nécessité pour le musée de se doter plus de moyens financiers pour poursuivre la collecte d’objets « qui se pose aujourd’hui comme une activité urgente au regard des menaces de plus en plus importantes qui pèsent sur le patrimoine ».

En réponse, le premier responsable de l’Assemblée nationale a remis au musée, un chèque de cinq millions de francs CFA afin d’appuyer le Musée national dans ses recherches et identifications des biens culturels à conserver pour la postérité. « Cette contribution vise à permettre au musée d’être le socle sur lequel le Burkina Faso se construit en phase avec ses valeurs et référents culturels », a-t-il confié avant de rassurer que cet appui ne sera pas le dernier. Après le cérémonial de remise du masque, le président de l’Assemblée nationale et sa délégation ont visité les différentes salles d’exposition de l’établissement. En outre, il a invité les Burkinabè à participer à la promotion du centre en le visitant. « Nous souhaitons de tout cœur que votre initiative soit un exemple qui sera imité par d’autres, car la conservation et la promotion de notre patrimoine exige le concours de tous », a appelé la DG Sawadogo. Le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama et son collègue de la Communication, par ailleurs ambassadeur du musée, Alain Edouard Traoré, ont offert des présents à Soungalo Apollinaire Ouattara pour son accompagnement à la promotion du Musée national.

SIDWAYA-QUOTIDIEN
Joseph HARO