bread crumps
Opportunités
Le Secrétaire d'Etat du Royaume d'Espagne détecte des opportunités d'Affaires lors de son audience avec le Président du Burkina Faso

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience dans la matinée du lundi 04 juillet 2016, Monsieur Ignacio IBAÑEZ, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères du Royaume d’Espagne. Le diplomate espagnol est venu apporter au Président du Faso, un message d’amitié et la volonté de son pays de renforcer les relations avec le Burkina Faso.

A l’issue de l’audience, Monsieur Ignacio IBAÑEZ a confié à la presse que l’objet de sa visite chez le chef de l’Etat est la volonté de son pays de renforcer ses relations avec le Burkina Faso. « Le message que j’ai voulu surtout apporter c’est l’amitié de l’Espagne pour le Burkina Faso, pour son peuple. C’est de passer un message de volonté de renforcer nos relations. Il y a beaucoup de domaines dans lesquels nous pouvons travailler ensemble d’une façon claire. Il y a des défis qui sont des défis communs : les défis de l’émigration illégale, les défis de la lutte contre le terrorisme. Mais il y a aussi beaucoup d’opportunités dans lesquelles nous pouvons travailler : l’aide au développement du Burkina Faso, les possibilités pour des entreprises espagnoles et burkinabè de travailler ensemble », a-t-il indiqué.

L’Espagne est disposée, de l’avis de son Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, à coopérer avec le Burkina dans la lutte contre le terrorisme. « Nous pensons que le terrorisme est une menace globale aujourd’hui ; donc c’est un domaine dans lequel nous pouvons coopérer en échangeant des informations, mais aussi en transmettant notre expérience aux Forces de l’ordre burkinabè », a souligné le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères.

En matière de développement économique, a-t-il poursuivi, « l’agriculture et l’élevage sont des domaines dans lesquels il pourrait y avoir une coopération. Il y a aussi les énergies renouvelables dans lesquelles l’Espagne est un pays important avec de grandes sociétés qui œuvrent dans le domaine, surtout le solaire. Le Président a mentionné aussi les logements sociaux qui constituent l’une des priorités de votre gouvernement».

Evoquant le domaine de la coopération au développement, le ministre espagnol relève que « l’Espagne appuie les programmes que l’Union européenne développe ici. Peut-être qu’on peut faire un peu plus, c’est l’une des idées qu’on a évoquées avec le Président du Faso. Nous pensons continuer à travailler dans ce domaine pour pouvoir identifier les secteurs dans lesquels nous pensons que nous pouvons être utiles ».

Source: Direction de la Communication de la Présidence du Faso
__________________________________________________________________

BILAN FORUM AFRICALLIA 2016

G. à drte: Félix SANON, Coordinateur AFRICALLIA; Franck TAPSOBA, DG CCI-BF; Chargé de communication CCI-BF/Photo: BURKINA 24
Après plusieurs mois de préparation, la 4ème édition du forum ouest africain de développement des entreprises (AFRICALLIA), a bel et bien eu lieu à Ouagadougou du 24 au 26 février 2016. Ce jeudi 10 mars 2016, les organisateurs du rendez-vous d’affaires ouest-africain ont dressé un bilan positif de la 4ème édition. AFRICALLIA 2016 aura enregistré 449 participants, 378 entreprises étrangères et burkinabè, 5011 rendez-vous formels et 450 rencontres informelles.

« La quatrième édition a largement dépassé les objectifs qu’on s’était fixé. L’évaluation du forum a révélé que 87% des rencontres B2B ont été jugées satisfaisantes par les participants. C’est déjà un motif de satisfaction et les enquêtes qui ont été effectuées, ont montré que 97% des participants étaient satisfaits de l’organisation », s’est réjoui Franck Tapsoba, Directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).
En effet, la 4ème édition du forum s’est déroulée dans un contexte assez particulier, où après les attentats du 15 janvier 2016, il était assez difficile de réunir les hommes d’affaires internationaux et même nationaux. « On s’était fixé un objectif de 400 participants et après les événements du 15 janvier, on avait révisé ces chiffres à la baisse », a expliqué le DG de la CCI-BF.

Ainsi, Il fallait convaincre les différents hommes d’affaires et partenaires. Ce qui fut un succès, puisque de 400 participants attendus, le comité d’organisation a pu réunir 449 participants. « Atteindre un tel taux dans un contexte particulier, est un motif de satisfaction », a renchéri Félix Sanou, coordonnateur du forum. Et si à la 3ème édition, AFRICALLIA avait enregistré un taux de satisfaction de 87%, celui de la présente édition est de 94%. A cet effet, il y a eu des innovations qui ont permis d’améliorer l’organisation. Au titre des innovations, on note la participation de quatre nouveaux pays et de pays inhabituels dans les relations économiques du Burkina. Il s’agit des pays comme la Russie, la Biélorussie, l’Italie et les Pays-Bas. Ces pays étaient constitués d’entreprises très importantes dans le domaine de l’agro-industrie et des technologies de l’information. S’agissant des innovations toujours, l’opportunité a été donnée aux opérateurs économiques burkinabè de faire l’exposition -vente de produits burkinabè. A ce sujet, 175 entreprises burkinabè et 203 entreprises de 22 pays étrangers ont pris part au forum.

De nombreux pays se sont illustrés. Avec 42 participants, la Chine Taiwan était la plus forte délégation étrangère. En Afrique, c’était la Tunisie avec 35 participants et en Afrique de l’ouest, la Côte-d’Ivoire avec 26 participants.

Dans l’ensemble, l’organisation du forum aura mobilisé 416 millions de francs CFA, financé par les frais d’inscription des partenaires, les différentes contributions des partenaires de la CCI-BF et les sponsors.

Le DG de la CCI-BF après avoir remercié les différents partenaires, a rassuré que l’institution restera proche de tous ceux qui ont participé au forum pour leur permettre de faire évoluer leurs affaires. Aussi, sans avoir l’intention de se substituer aux hommes d’affaires, « nous allons également rester disponibles pour régler les problèmes, au cas où des difficultés surviennent dans la poursuite des négociations entre les partenaires ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

__________________________________________

AFRICALLIA: Pour une « relance des activités économiques du Burkina »

OUVERTURE AFRICALLIA 2016 : du 24 au 26 février. Pour une « relance des activités économiques du Burkina»
Ce sont au total 416 participants représentant 368 entreprises de 23 pays, qui seront présents à la 4ème édition du rendez-vous d’affaires unique de l’Afrique de l’ouest. Plateforme multisectorielle de mise en relation d’affaires, AFRICALLIA s’intéresse aux responsables d’entreprises ayant une forte volonté de développer des partenariats sur le plan technologique, commercial et financier à l’échelle internationale et précisément en Afrique de l’Ouest. Ainsi, le forum se donne comme défi de permettre aux entreprises de lier des alliances. « AFRICALLIA permet aux dirigeants et chefs d’entreprises de l’Afrique de l’Ouest de faire le tour du monde et ceux du reste du monde, le tour de l’Afrique de l’Ouest en 48 heures en un seul lieu », a signifié Franck Tapsoba, DG de la CCI-BF.

Première manifestation internationale après la transition, la 4ème édition du forum se déroule dans un contexte particulier selon le DG de la CCI-BF. « Cette édition intervient à la suite de deux années difficiles que le Burkina a connues sur le plan économique. Le chiffre de la croissance économique de 2014 et 2015 sont autour de 4%. Elle intervient également dans un contexte où le pays a connu une baisse du coût de l’or, une hausse des produits cotonniers et le défi que nous nous sommes donnés, c’est de faire en sorte que cette édition contribue à la relance économique du Burkina » a-t-il expliqué.

Et pour atteindre cet objectif, le comité d’organisation dit avoir pris toutes les mesures nécessaires afin que les différents partenaires puissent mener leurs activités dans la quiétude. « Nous avons pu rassurer nos partenaires quant à la qualité des mesures de sécurité qui ont été prises. Ce qui nous a permis de mobiliser 416 hommes d’affaires », a confié le DG de la Chambre de commerce.

Un objectif atteint pour le comité d’organisation puisqu’il envisageait d’accueillir 400 hommes d’affaire. Et si la chambre de commerce veut prouver au reste du monde qu’il est toujours possible de faire des affaires au Burkina, des innovations particulières ont été apportées à cette 4ème édition. En effet, pour cette année, le comité d’organisation note la participation de nouveaux pays comme la Belgique, la Biélorussie, les Pays-Bas et la Russie. Au titre des innovations, le coordonnateur du forum AFRICALLIA, Franck Tapsoba a indiqué que les entreprises burkinabè bénéficieront de 14 stands réservés à l’exposition- vente de leurs produits. Par ailleurs, le forum ayant comme objectif principal le développement du Burkina, le thème de la présente édition sur l’énergie, facteur de production très important, permettra d’évoquer les problèmes d’insuffisances et de dégager des pistes de solutions.

Forum d’envergure internationale, la 4ème édition d’AFRICALLIA prévoit des rencontres B2B comme les années antérieures.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

NB: Pour de plus amples informations sur le forum, cliquez-ci!